Pour avoir les réponses, cliquez sur chaque titre !
Le tiroir s'ouvre...



Quelques livres qui ont compté

Je me souviens du premier livre que j’ai lu en entier, toute seule, quand j’étais au C.P. C’était « Boum au bord de la mer », de Enid Blyton, dans la collection bibliothèque Rose. Je n’ai aucun souvenir de l’histoire, mais je me rappelle avec précision l’instant où j’ai refermé le volume et ma fierté d’avoir lu « tout » un livre. Je me demande si aujourd’hui encore, je n’éprouve pas encore ce même émerveillement quand je termine un livre…
Bref, voici d’autres ouvrages qui ont jalonné mon parcours de lectrice jusqu’au lycée. Certains ont laissé une empreinte si tenace qu’on peut sûrement en retrouver des bribes plus ou moins évidentes dans les romans que j’écris.

Fantastique maître Renard et Charlie et la Chocolaterie de Roald Dahl
Le Tour du Monde en 80 jours et Michel Strogoff de Jules Verne
Le Castor Grogh et sa tribu d'Alberto Manzi
Deux pour Une d'Erich Kästner
L’île au trésor de Stevenson
Mon ami Frédéric de Hans Peter Richter
Les poèmes de Prévert et de Blaise Cendrars
E=MC2 mon amour de Patrick Cauvin
Les aventures du Baron de Münchausen
Croc-Blanc et l’Appel de la forêt de Jack London
Les Clés du Royaume de A.J. Cronin
La Mort est mon métier de Robert Merle
Le Pays où l’on n’arrive jamais d’André Dhôtel
Le Grand Meaulne de Alain-Fournier
Les raisins de la colère et À l’est d’Eden de Steinbeck
Le journal d’Anne Franck
La bicyclette bleue de Régine Deforges
Germinal, Au bonheur des dames, L’assommoir et L’œuvre d'Émile Zola
Le Rouge et le Noir de Stendhal
Bel Ami et les nouvelles de Guy de Maupassant
L’étranger et La peste d'Albert Camus
Les nourritures terrestres de Gide
Crime et châtiment de Dostoïevsky
Le désert des tartares de Dino Buzzati


Aujourd’hui, je lis essentiellement de la littérature contemporaine, souvent des auteurs étrangers, anglos-saxons, espagnols, slaves...
Je lis tout le temps, mais lentement.


Vie quotidienne

J’ai souvent changé de lieu de travail au gré de la vie, des déménagements, des nécessités économiques. Le lieu idéal n’existe pas vraiment, il faut se le fabriquer.
Aujourd’hui, voici mon espace de travail.
J’ai mis du temps à m’y habituer, maintenant je l’aime bien.

bureau2

Il y a une fenêtre, de la lumière, du calme, l’ADSL, plein de livres, une bouilloire et un lit pour m’allonger : les conditions sont donc réunies pour que je puisse écrire.
Allez !


Rencontres et discussions

Rencontrer les lecteurs, dans les collèges, les lycées, les bibliothèques, les auditorium, les universités, les librairies… j’aime ça.

asnières

Souvent, on rigole bien. En tous cas, j’essaie de passer un moment agréable avec les classes. Sinon à quoi bon ?

saint-denis2

(ici avec ma sœur, Nathalie, qui était venue conter à Saint-Denis)

En quinze ans, j’ai passé du temps dans les trains, les hôtels, les festivals, comme la plupart de mes camarades écrivains. En leurs belles compagnies, j’ai participé à des débats, des lectures, des tables rondes - souvent rectangulaires d’ailleurs - comme ici, à Vannes.

vannes2

Et j’adore ces moments d’échange, de partage, de découverte.
L’année 2015 continue sur ce mode, vous pouvez consulter mon programme d’automne à la page « Actualités » !

Mais pour que ces moments restent précieux et agréables, j’ai besoin de ménager des ruptures, des années « off », sans traîner ma valise nulle part.
Des années silencieuses, immobiles, studieuses, rêveuses. Pour écrire.

L’année 2016 sera de celles-ci.

Merci de votre compréhension !

Notes de voyage

Jusqu'à présent, je voyageais uniquement dans ma tête... Mes livres m'ont donné la chance de voyager aussi pour de bon.
Pas encore grande baroudeuse, c'est sûr, mais j'ai essayé de ne pas en perdre une miette!

Pour commencer, mon journal de bord du Chili, automne 2005.

Mes livres traduits

Mes livres voyagent aussi !
Visitez la petite expo des couvertures en cliquant ici

... et pour fermer le tiroir, cliquez de nouveau sur le titre